AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Grande Aile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eluria



Messages : 54
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: La Grande Aile.   Sam 20 Sep 2014 - 7:41

/!\ ATTENTION AUX ÂMES SENSIBLES. /!\




Chapitre 1 : « Quelle est ta couleur préférée? »

« - Tu es difforme. »
« - Je suis difforme... »
« - Tu es laide. »
« - Je suis laide... »
« - Tu es un monstre. »
« - Je suis un monstre... »
« - Quelle est ta couleur ? »
« -»

Like a Star @ heaven La jeune fille lâcha le petit cadavre de rat qu'elle tenait entre ses mains rougies par le sang. Sang qui coulait lentement le long de ses lèvres, puis de son menton. Elle leva des yeux d'un bleu glacé vers l'adulte qui lui parlait. Toute peinturlurée de rouge, elle n'émit qu'un petit sourire accompagnée d'un léger rire. Le son faisait légèrement écho dans l'immense salle vide et sombre. Les bruits de pas de l'adulte qui s'éloignait d'elle sonnaient comme une cloche usée par le temps. Un bruit lourd de porte qui se ferme... Puis plus rien. Elle replia ses jambes maigrelettes contre elle. De son aile gauche, petite, mignonne, blanche, elle brassa un peu d'air. Ses yeux se tournèrent sur son aile droite. Longue, grande, trop fine voir squelettique. Des plumes blanches enrobaient les deux. Sur la petite, cela faisait une impression douce et plumeuse de petit ange... Mais sur son aile difforme, l'effet était inquiétant. La petite serra ses jambes contre elle en s'entourant de sa grande aile monstrueuse, fermant les yeux. Rassasiée, au chaud dans son cocon, elle n'avait qu'une seule pensée à ce moment. Dormir...

Like a Star @ heaven « Elle s'appelait Fraël. C'était une jeune Ange de la Lune. Je voulais la protéger du monde extérieur. A vrai dire, la première fois que je l'ai vue, je n'ai pas eu ce sentiment. Elle était maigre comme un cadavre, déplumée, la moitié du crâne rasée. Elle ne devait pas dépasser les 4 ans. Elle errait dans les bidonvilles de Lighthalzen en chantant une mélodie qui aujourd'hui me glace le sang. La sensation que j'ai eu... C'était comme regarder un animal difforme et malade. Avoir pitié et juste vouloir achever la pauvre bête pour ne plus qu'elle souffre. Mais sa peau blanche, ses ailes blanches, ses cheveux blancs... Une Ange de la Lune, ça ne se tue pas. Cela porte forcément malheur. Par superstition, je l'ai prise avec moi. J'ai essayé de savoir ce qui lui était arrivé... Jamais elle n'a répondu. Jamais elle n'a parlé. Elle ne faisait que chanter, fredonner une seule et même mélodie. Je ne pouvais plus supporter ça... Elle ne dormait jamais. Je l'ai donc enfermée dans ma cave. Elle ne voulait jamais rien manger... Jusqu'à ce que je la surprenne à chasser et attraper un rat comme un animal sauvage et le dévorer en me regardant du coin de l'oeil. Elle m'effraie... Mais elle n'est pas méchante. Elle est douce, parfois, avec moi. Je ne suis qu'un jeune forgeron, je n'ai rien à offrir... Mais elle semble se contenter de ce que je lui donne. Parfois, quand je travaille à la forge... Je ressens de la culpabilité. Est-ce qu'elle ne devrait pas vivre comme tout le monde ? Mais quand je vois les moqueries que la moindre différence peut créer... L'humanité me dégoûte. J'imagine ma pauvre Fraël faire ses premiers pas dehors, et se faire jeter des pierres parce qu'elle n'est pas normale. Qui sont-ils pour juger ça... ? »

Like a Star @ heaven L'air morne. Le visage sans expression. Les yeux dans le vide. La jeune fille devenue presque femme se frottait contre les murs de la cave. Faisant tout le tour en fixant un point imaginaire devant elle. Elle tournait, tournait, tournait, ses pas ayant toujours le même rythme qu'elle seule pouvait entendre. La bouche légèrement ouverte, sa main crispée contre le mur qu'elle frottait... Elle s'ennuyait. Cela faisait trois jours que personne n'était descendu. Elle avait fixé quelques heures la porte... Mais rien. Alors elle s'était mise à tourner, tourner, tourner... Il n'y avait plus de rat en bas. Elle avait faim. La sensation humide et chaude d'un liquide autrefois vivant sur sa peau lui manquait. Elle regarda du coin de l’œil la bassine d'eau déposée là quelques jours plus tôt. Elle s'y était lavée déjà tant de fois que l'eau croupissante étaient devenue presque noire. Elle aurait voulu de l'eau propre. Sa bouche était sèche, sa langue gonflée et sa gorge douloureuse. Elle se mit à soupirer, puis à répéter ce que son adulte lui disait. « Je suis difforme... Je suis laide... Je suis un monstre... ». A vrai dire, elle ne disait guère d'autres mots. Elle ne ressentait pas le besoin de s'exprimer par la parole. Elle connaissait tous les mots, mais ne trouvait aucune utilité à les employer. Mais la psalmodie qu'elle se tuait à répéter était comme une berceuse. Quelques mots rassurants. Cela faisait très longtemps qu'elle était là. Son adulte avait grandit, grossit et commençait à blanchir. Parfois, quand elle le voyait, elle avait l'envie de le décortiquer de toutes les façons possibles pour savoir comment il marchait... Qu'était-ce comme mécanisme ? Est-ce que tout le monde avait le même ? Est-ce que son adulte était le seul à blanchir, était-ce commun ? A quoi ressemblait les autres, là, derrière la porte ? Elle gémit... Elle était bien, dans sa pièce. Avec ses quelques habits, sa paillasse, son odeur...
Like a Star @ heaven Le cliquetis de la poignée de sa porte qui se tourne la figea sur place. Elle ne déplaça que son regard vers la porte, s'abaissant légèrement sur ses jambes comme un animal à l'affût...

Like a Star @ heaven « Avec le temps, j'ai commencé à la trouver belle. Son visage n'était pas commun. Ses yeux trop grands, ses joues un peu creuses, ses traits de visage un peu rond malgré sa finesse... Elle avait l'air d'une adulte enfant. Je me suis mis à me détester le jour où j'ai imaginer mes mains sur son cou, la sensation de sa peau, la chaleur de son souffle sur moi... Je me suis haïs. Je n'ai pas le droit. C'est un trésor que je garde cacher, je n'ai pas le droit de la souiller. Je veux juste la protéger. Je lui ai trouvé de jolis vêtements au marché, je lui apporterais tout à l'heure... J'espère que ça va lui plaire. Il faut que je lui rappelle qu'elle est en sécurité ici... Et qu'elle ne doit jamais sortir. Je dois faire en sorte qu'elle reste à moi. Juste à moi... Pour ça, est-ce que je ne dois pas lui couper les ailes ? Si jamais elle s'envole... Je ne pourrais pas la rattraper. Et peut-être que si je lui coupe les ailes, elle paraîtrait un peu plus normale... Je l'ai encore surpris à dormir les yeux ouverts, la tête posée sur ses genoux, sur le côté, à me fixer... Et elle ne parle toujours pas. Elle répète ce que je lui disais quand elle était petite. C'est tout ce qu'elle sait dire... Peut-être était-elle stupide ? Je dois trouver quelqu'un pour la protéger, quand je ne serais plus là... J'ai vieilli. La forge me demande beaucoup plus d'efforts. Je suis fatigué... Et plus j'y réfléchis, moins je trouve à qui la confier. Je ne peux pas la laisser enfermée à vie sans rien... Elle va mourir... Elle a l'air si jeune encore... Ce n'est qu'une petite enfant. Même si dernièrement son corps à pris des cambrures et des formes plus appuyées... Non. Je ne dois pas penser à ça. Surtout pas à sa bouche pulpeuse. Surtout pas à sa peau lisse... Surtout pas à ses mains petites et fines, qui ont l'air si délicates... Erh. Je me dégoûte... »

Like a Star @ heaven Un étranger. Une odeur inconnue. Une silhouette immense... La jeune femme se recroqueville dans un coin, pendant que l'étranger avance... Plus il s'approche, plus elle se sent piégée, en danger, soumise. De sa gorge commence à monter un grognement qui s'intensifiait lentement... Jusqu'à ce que l'homme s'accroupisse devant elle. Il avait un visage... Jeune. Et beau. Beaucoup plus beau que son adulte à elle. Elle se calma dans l'instant, son visage prenant une mine étonnée. Le jeune homme lui sourit gentiment. Son air était chaleureux, mais ses yeux froids étaient perçants. La jeune Fraël se sentait toute nue. Elle baissa les yeux. En regardant les habits de l'homme, elle observait des croix. A sa ceinture, il avait un gros livre d'attacher... Il parlait d'une voix calme, douce et grave.

« - Bonjour Fraël. Je sais que tu ne me connais pas... Mais c'est ton père adoptif qui m'a demandé de descendre. Il faut que tu montes avec moi... Il ne peut plus descendre. »

Like a Star @ heaven La jeune femme secoua fortement la tête... Mais se leva levée par le jeune prêtre. Elle le suivit, tremblant légèrement. Elle avait peur... Peur que la lumière l'aveugle. Peur que dehors, il fasse trop chaud ou trop froid. Peur que d'autres adultes la regardent et lui fassent du mal... Elle avait peur de sortir... Pendant que ses tremblements augmentaient, son regard se posa sur l'arrière du crâne du prêtre. Elle commença à se demander si, lui, elle avait le droit de regarder à l'intérieur...

Like a Star @ heaven « J'ai fauté. Mes Dieux, pardonnez-moi... Je suis vieux. Je n'ai plus le contrôle de ma jeunesse... Elle était si belle dans sa robe rouge... Je n'ai pas résister à la toucher... Je n'ai pas pu contrôler mes mains qui dansaient sur ses courbes. J'ai bien senti les frissons que je lui faisait, pendant qu'elle me fixait de son regard étrange. J'ai vu sa bouche s'entrouvrir quand mes mains ont caressé ses cuisses... J'ai entendu ses soupirs quand j'ai caressé sa poitrine dressée. Et je n'oublierais jamais sa voix d'ange quand je l'ai entendu gémir... Ma main entre ses cuisses brûlantes, mes doigts devenant humides, et elle commençant à crier en se cambrant en arrière... Elle était si belle, la robe à moitié défaite, les jambes écartées, à me regarder comme si elle m'appelait... Mes Dieux... Je suis désolé. Mais c'était si bon, la sensation de ce corps que je pénétrais. La sueur sur sa peau qui perlait, son regard plein de plaisir qui se perdait dans le vide, et ses cris... Mes Dieux, ses cris de jouissance qu'elle chantait de sa voix cristalline... Je n'ai jamais entendu quelque chose d'aussi beau... Mais je ne recommencerais plus. J'ai fauté... Cela aurait pu être ma fille. Qu'ai-je fait ? Et si j'avais imaginé tout ça, et qu'elle avait détesté ? Que je l'avais forcé, qu'elle avait eu mal ? Qu'est-ce que j'ai fait ?! Ce n'est qu'une enfant... Mes Dieux, Fraël, je m'en veux tellement... Je ne pense qu'à ça depuis que cela est arrivé... J'ai le cœur qui se fend en deux. Pourtant, j'avais toujours résisté... C'est son regard. Son regard, quand j'y plonge, je n'ai plus aucun contrôle. C'est de sa faute... Quelque chose ne tourne pas en rond. Elle est... Spéciale. J'ai senti quelque chose de tellement... Étrange quand j'étais au plus profond d'elle... Comme si mon propre corps ne me répondait plus. Est-ce vraiment une Ange de la Lune ? L'on aurait dit une... Non. Je m'emporte. Elle n'a rien fait, pauvre petit Ange... Je suis devenu vieux, sénile et stupide... Pardonnez-moi... »

Like a Star @ heaven Le passage de sa porte... La jeune femme frissonna de tout son corps en faisant son premier pas hors de sa cave depuis des années. Elle se sentait beaucoup plus sereine qu'elle ne l'aurait cru. Le prêtre lui sourit, puis la mena à la pièce principale. Fraël regardait autour d'elle... L'odeur de son adulte était partout... Ses affaires, ses outils... Elle les frôla des doigts, avant que le prêtre ne la prenne par le bras pour l'attirer devant une porte fermée. Il tourna un visage sérieux vers elle.

« - Il agonise. Il voulait te voir une dernière fois... Mais, non. Non, ne tremble pas. Tu ne seras pas seule... Je t'emmènerais avec moi. Tu seras en sécurité, je te le promets. Va le voir... Je t'attends ici. »

Like a Star @ heaven Fraël déglutit difficilement, puis passa la porte en silence. Elle la referma dans un petit clic derrière elle. Elle resta face à la porte un long moment. Elle n'osait pas se retourner... Qu'est-ce qu'elle trouverait devant ses yeux, dans ce grand lit ? Mais la voix de son adulte lui fit tourner légèrement la tête.

« Mon Ange... Viens près de moi... Dépêches toi... »

Like a Star @ heaven Sa voix était si faible qu'à l'extérieur au milieu des bruits urbains, personne ne l'aurait entendu. Elle se retourna, crispée, pour poser son regard sur son vieil adulte à la mine grise. Elle s'approcha dans un silence parfait, repliant ses ailes en arrière, la tête légèrement baissée en guise de respect. Elle fini par s'asseoir doucement sur le bord du lit, posant une main sur le bras de son adulte. Il était froid... Cela l'effraya. Le froid d'un corps lui rappelait les restes des cadavres de rat qu'elle mangeait. Elle leva ses yeux trop grands vers ceux de son père adoptif. Il ne disait rien... Il lui souriait simplement. Son regard semblait se voiler lentement. Fraël serra ses doigts sur la peau du vieil homme. Il commença à murmurer entre ses lèvres sèches.

« - Tu es difforme. »
« - Je suis difforme... »
« - Tu es laide. »
« - Je suis laide... »
« - Tu es un monstre. »
« - Je suis un monstre... »
« - Quelle est ta couleur ? »

Like a Star @ heaven Fraël garda le silence. Elle vit le visage de son adulte commencer à se tordre de douleur. La jeune femme sursauta, commençant à paniquer. Elle ne savait pas quoi faire. Il commença à crier d'une voix rauque et tordue... Ce bruit était insupportable. Cela lui fendait le cœur. Des larmes brûlantes montaient aux yeux de l'Ange. Elle serra les dents... Puis se jeta sur lui. De ses ongles, elle lui arracha la peau. De ses dents, elle déchiqueta son cou, sa carotide, jusqu'à ce qu'il arrête de crier. La bouche remplie de chair et de sang, elle avala lentement sa bouchée, continuant pendant quelques minutes, morte de faim, à dévorer cette viande rance et trop vieille. Elle fini par s'arrêter quand le corps devint trop froid. Elle se recula, essuyant son visage éclaboussé de sang. Ses mains, elles aussi rouges, ne firent qu'empirer. Elle portait le masque mortuaire rouge de son adulte. Elle leva ses mains blanche maculée de cette couleur devant ses yeux, puis regarda son adulte. Après un grognement grave et profond, l'air sérieux, elle lui répondit. Droit dans ses yeux morts.

« Rouge. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mac
Admin


Messages : 1648
Date d'inscription : 20/07/2012
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: La Grande Aile.   Dim 21 Sep 2014 - 9:38

Bon, ben... Je sais maintenant qui je dois éviter IG oo'

Super bien écrit sinon =). J'ai envie d'aller te spriter des ailes difformes pour que ça soit cohérent dans le jeu x).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anarchy-ro.fr.cr
Eluria



Messages : 54
Date d'inscription : 30/07/2014

MessageSujet: Re: La Grande Aile.   Dim 21 Sep 2014 - 10:08

Merci beaucoup =3

Ah ben moi je veux bien ~ *giggles*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande Aile.   Aujourd'hui à 7:33

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande Aile.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anarchy-RO :: Côté role-play :: Personnages-
Sauter vers: